Nutrition

Au-delà des aspects physiques et émotionnels, l’aspect alimentaire revêt également beaucoup d’importance. En effet, comment ne pas prendre en considération cette notion quand on sait que de nombreux problème peuvent prendre leur source dans l’alimentation ou être grandement aggraver par le facteur alimentaire tant chez l’enfant, son comportement et certaines pathologies, que chez l’adulte.

Intolérance alimentaire VS allergie alimentaire

Il est important de différencier l’allergie de l’intolérance alimentaire. Les allergies sont reconnues du fait des réactions immédiates (dans les heures qui suivent) et spectaculaires qu’elles ocasionnent (boutons, rougeurs, démangeaisons, oedème de Quincke, etc…). En revanche, on connaît beaucoup moins le problème des intolérances alimentaires car elles peuvent passer totalement inaperçues, sans aucun signe digestifs ou autres, et ressortir sous une forme de maladies quelques années plus tard. La maldie coeliaque en est l’exemple le plus parlant.

Nous parlons aujourd’hui de plus en plus de maladies de civilisation et de maladies chroniques mises sur le compte de l’environnement et de l’hérédité. La médecine est impuissante face à une polyarthrite, une maladie de Chhon, une maldie coeliaque, de l’asthme, des troubles neurologiques chez lenfant tels l’autisme, la schizophrénie, l’hyperactvité, lestroubles de l’attention, la dépression, etc…Et si tout cela avait un lien avec une intolérance alimentare ?

L’allergie est la partie visible de l’iceberg. l’intolérance alimentaire en est la partie immergée. Elle peut amener à la transformation à la transformation de protéines en fragments toxiques pour l’organisme dont l’une des causes principales provient d’une intoxication aux métaux lourds (atmosphère, amalgames dentaires, vaccins, médications, etc…). L’intolérance alimentaire est détectable par une analyse des peptides urinaires. l’intolérance alimentaire est une véritable bombe à retardement.

La plupar des gens reconnaissent sans trop de problèmes que les yeux irrités, le besoin de se frotter le nez constamment, le nez qui coule égalemeent constamment, des démangeaisons et la peau irritée sont des signes typiques d’allergies. Toutefois, il existe une autre forme qui n’est pas facilement reconnue, suspectée et acceptée. Cette forme peut affecter toutes les parties de votre corps, depuis les douleurs articulaires et musculaires jusquà l’incapacité de se concentrer, à penser clairement, la fatigue, l’hyperactivité, l’impossibilité de dormir, le pipi au lit, les otites, l’asthme, etc… cette forme beaucoup plus vicieuse que l’allergie présente certains signes qui peuvent attirer l’attention: une langue chargée, l’enfant présentant un abdomen anormalement gros, le contour de l’anus présentant des rougeurs, des cernes sous les yeux, un faciès triste, effacé, éteint.

Au travers detout ceci, nous ne pouvons que constater l’importance de l’alimentation et tenter de comprendre comment notre corps gère au mieux notre carburant alimentaire. L’approche chiropratique au travers de techniques spécifiques ( KST – Koren Specific Technique et TBM – Total Body Modification) et l’approche quantique permettent de localiser, d’appréhender et de traiter ces interférences chimiques, facteurs aggravant ou source de nombreux problèmes.

En savoir plus : téléchargez nos brochures