Thérapie Quantique

images-1-2

La thérapie quantique ou biorésonance est une médecine holistique non conventionnelle, centrée sur la compréhension des différents mécanismes biophysiques régissant la vie et plus particulièrement sur l’action des ondes électromagnétiques. Elle permettrait de faire des bilans de terrain, repérer des « anomalies électromagnétiques » au sein des organes, du système nerveux et de les rectifier en envoyant des signaux de très faible intensité.
La biorésonance est une technique de soins utilisée en Médecine Quantique. Elle utilise pour cela un appareillage électronique permettant de rectifier les distorsions oscillatoires cellulaires à l’origine des pathologies fonctionnelles, des troubles d’apprentissages, des troubles scolaires..

Axe principale de la méthode : La ré-harmonisation neuro-quantique

Chaque pilier ouvrent la porte à différentes voies neurologiques, systémiques, émotionnelles, alimentaires.

PILIER 1 : évaluation de la présence ou non d’interférences au regard de la motivation et de ses zones neurologiques, hormonales, émotionnelles , véritable carburant de tout apprentissages

PILIER 2 : évaluation de la présence ou non d’interférences au sein de différents systèmes, réseaux clefs dans la bonne circulation de l’influx neurologique.

PILIER 3 :évaluation de la présence ou non d’interférences sur les différents étages du cerveau à savoir

                   le cerveau reptilien (1er étage)

                              Centre de nos comportements primaires(instinct de survie, de conservation, …), de notre contrôle moteur, assure nos besoins                              fondamentaux (respiration, alimentation, …). Il est aussi impliqué dans certaines fonctions cognitives(l’attention, régulation des réactions de peur et de plaisir). Cerveau binaire (oui/non), même situation-stimuli entraînera la même réponse. Cette parie de notre cerveau décidera et prendra le dessus sur le cerveau limbique et le néocortex.

                   le cerveau limbique (2e étage)

                               Ce cerveau mémorise, s’émeut et décide. Centre des émotions de la mémoire à long terme. Lieu de processus de décision et communique ses résultats aux 2 autres cerveaux. Lieu des mécanismes de motivation, réussites et échecs, plaisir et déplaisir. Contrôle et valide les chois provenant du cortex (raisonnement).

                    le néocortex (3e étage) 

                               Ce cerveau pense. Centre du raisonnement, de la compréhension, de la logique, de la conscience.Traiter les données rationnelles et partager ses conclusions avec les 2 autres cerveaux.

PILIER 4 : évaluation de la présence ou non d’interférences, de par son importance dans les apprentissages, au niveau de notre petit cerveau : le cervelet.

PILIER 5 : évaluation de la présence d’un dysfonctionnement dans la connexion, la synchronisation cerveau-corps (1er axe), cerveau droit-cer­veau gauche (2e axe), cerveau antérieur-cerveau postérieur (3e axe).

PILIER 6 : Évaluation des interférences du système nerveux entérique les intestins et importance de la relation-connectivité de notre cerveau d’en haut avec notre cerveau d’en bas. 

PILIER 7 : évaluation de la présence ou non de troubles dans les dif­férentes voies (voie digestive, voie alimentaire, voie hormonale, relation coeur-cerveau, voie toxique, voie sensitive, voie respiration-cerveau) dont la relation est importante pour un fonction­nement optimum du système nerveux. 

PILIER 8 : vérification de l’équilibre entre le système nerveux sym­pathique et parasympathique. Point à ne pas négliger dans le cas d’hype­ractivité. 

PILIER 9 : vérification de la gestion émotionnelle du cerveau droit et gauche.

Pilier 10: évaluation de la présence ou non d’interférences dans le système d’inhibition neuronale.

appareil-de-biorésonance-rayonex-ps-10-énergie-vibratoire-médecine-douce-guérison-santé-bien-être-méthode-alternative-de-soin-quantique-thérapeute

n coronal est la zone d’intégration haut/bas, tête/corps. Le mot clef résidant dans cette dimension est l’organisation. Cet axe est celui du centrage. Il couvre la coordination psychomotrice, la communication corps/cerveau. Des interférences dans cette zone pourront générer et entretenir des problèmes d’organisation, d’expression, de manque d’assurance. Les problèmes majeurs que nous pouvons retrouver lorsque cette connection est défaillante sont les problèmes motricité, tous les pro

blèmes sous formes de dyspraxie. l’arrière du cerveau, les données antérieures, ce que l’on sait. Perturbation du libre échange entre la cerveau antérieur et postérieur, difficulté d’anticip

n cl est la zone d’intégration haut/bas, tête/corps. Le mot clef résidant dans cette dimension est l’or