Chiropraxie et Orthodontie

Bon nombre de jeunes enfants et adolescents ont recours et portent un appareil dentaire. Bon nombre de chiropracteurs ont constaté les répercussions que le port d’un appareil dentaire pouvait avoir sur certaines parties du corps, sur l’équilibre global et postural de l’enfant. Répercussion sur la posture pouvant générer des douleurs articulaires, musculaires, l’apparition d’attitude scoliotique voir de vrai scoliose, de maux de tête, etc… Ces répercussions peuvent également se manifester sur les apprentissages générant des troubles cognitifs et des difficultés scolaires. Troubles et difficultés entretenus et/ou favorisés  par le phénomène d’hémisphéricité cérébrale à savoir la communication cerveau droit – cerveau gauche qui est déficiente. Tout ceci ne signifie pas que l’orthodontie soit à proscrire. Il est à noté que dans la grande majorité des cas celle-ci est commencé trop tard, lorsque la croissance de l’enfant touche à sa fin. Par cet état de fait, ces diverses répercussions sur l’organisme peuvent se manifester par manque d’adaptation de celui-ci. L’objectif principal et essentiel de la chiropratique, pour ces enfants, est d’évaluer, de suivre, et de corriger ces répercussions de tel manière que l’organisme de l’enfant s’adapte de la meilleure manière possible au travail  orthodontique sans perturbation secondaire.  Devant vette réalité, la chiropraxie est une complémentarité nécessaire, indispensable et inévitable aux soins orthodontiques. Lors de l’apparition de troubles scolaires, les corrections effectuées en thérapie quantique en complément d’un suivi chiropratique s’avèreront très positive afin de corriger ce problème cerveau droit – cerveau gauche.