Burn-out : chiropraxie – thérapie quantique, des approches pour s’en sortir …

Fatigué(e), découragé(e), démotivé(e)… tout n’est plus aussi rose au bureau et vous avez du mal à vous lever chaque matin. Attention, vous êtes peut-être touché par le burn-out, ce fameux syndrome d’épuisement professionnel. 

Hypnose-Coaching-Paris-Saint-Germain-en-laye-stress-et-burnout

Comment redresser la barre et retrouver l’énergie nécessaire ? 

Unknown-2

Au cours des dernières années, le syndrome du burnout a suscité beaucoup d’attention. Le burnout, ou syndrome d’épuisement professionnel, n’est pas une maladie à proprement parler, si l’on s’en tient à une définition rigoureuse du mot «maladie». Les symptômes sont parfois difficiles à définir et varient d’une personne à l’autre.  Il n’en reste pas moins qu’un nombre grandissant de personnes subissent un burnout. La classification internationale des maladies définit le terme « burnout », sans toutefois le classifier comme une maladie, mais plutôt comme un état, appartenant à la catégorie « Problèmes liés aux difficultés à faire face à la vie ». 

Ce phénomène touche principalement les femmes. Celles-ci doivent souvent partager leur emploi du temps entre travail et vie familiale, en plus de gérer les exigences qu’elles s’imposent à elles-mêmes, ce qui les rend plus vulnérables.

Littéralement, faire un burn-out, c’est « brûler de l’intérieur, se consumer . C’est une usure à petit feu qui trouve sa source dans le cadre professionnel. En cause ? Le stress chronique que nous sommes nombreux à subir au travail.

« Contrairement à ce que l’on pense souvent, la première cause d’un burn-out n’est pas psychologique, mais physiologique. Ce point est très intéressant et fait que la chiropraxie et la thérapie quantique ont un rôle non négligeable à ne pas sous-estimer dans la prise en charge de cette problématique, loin sans faux. 

STRESS_1

Il est dû à un stress important et répété. Le stress est une réaction du corps, qui lui permet de se mettre en alerte le temps d’un danger. Le problème, c’est qu’aujourd’hui, l’urgence est devenu un mode de vie. Les gens sont sur le qui-vive 24 heures sur 24. Résultat : leur corps est épuisé. Et cette fatigue de fond va avoir un impact sur leur moral ». Doutes sur leurs compétences, leurs qualités, dépréciation de soi-même, irritabilité… Très vite, l’épuisement émotionnel vient s’ajouter à l’épuisement physique.

Le burn-out « est un processus, et non un état ». Processus qui peut d’ailleurs avoir différents degrés de gravité. « On n’est pas obligés d’aller jusqu’au fond pour rebondir. Sachant que l’évolution d’un burn-out est très lente ».

Mais un jour, on arrive au bout du bout de l’épuisement. « Soudain, j’ai craqué », « il/elle a pété les plombs », peut-on entendre. Le propre du burn-out : bien souvent, la personne qui en est atteinte ne s’en rend pas tout de suite compte. Pas plus que son entourage. « Cette personne va avoir tendance à en faire beaucoup trop. Elle va penser sans cesse à son travail, se rendre toujours disponible et prendre un rythme effréné sans forcément le réaliser. Ce faisant, elle va perdre contact avec elle-même, s’oublier, et finir par ne plus tenir compte de ses limites ». Jusqu’à un jour, perdre le contrôle.

Burn-out : et après ?

Face au burn-out, nous avons donc les moyens de réagir. A condition de savoir en reconnaître les symptômes. Parmi eux : grande fatigue, troubles du sommeil, irritabilité, agressivité, ruminations, perte de concentration… Mais aussi des problèmes physiques comme pression respiratoire, maux de tête et d’estomac… Le signe qui ne trompe pas parmi tous ces symptômes ? « Lorsque cette fatigue de fond ne passe pas avec les vacances et que l’accumulation de tensions et de stress reprend sitôt le retour au travail ».

Comment s’en sortir ?

Pour sortir du burn-out, il est souvent indispensable de se faire aider. La complémentarité chiropraxie-thérapie quantique peut être d’un secours précieux. Nous avons vu que la cause première n’est pas psychologique mais physiologique. Ce point, anecdotique en apparence, est une clef essentielle pour aborder cette problèmatique qui se présente telle une mosaique .En cela, de part leur approche globale du corps humain, chiropraxie et thérapie quantique sont deux approches très précieuses. L’analyse établira vos points forts et les points faibles, organiques-hormonales-alimentaires-neurotransmetteurs-intestinale-etc par lesquelles votre corps s’est vidé de son énergie et fait que le nerveux ait dijoncté ayant conduit au burn-out. La réharmonisation des systèmes défaillants se fera afin de relancer le corps et sortir de ce sytème infernal.

La guérison passe également par un retour sur soi, afin dévaluer ses aspirations professionnelles, familliales, personnelles profondes et ses limites. Ainsi, il devient possible de connaître ses domaines de prédilections et de se fixer des objectifs réalistes. En cela méditation et accompagnement chamanique sont des aides biens précieuses, pensez y. Il est nécessaire également de renouer le dialogue avec autrui, réapprendre le travail d’équipe et les relations avec des collègues. Enfin, il ne faut pas oublier de s’occuper de soi et ne pas négliger son quotidien en dehors du bureau. L’important est de veiller à garder un équilibre physique et mental intact, en composant entre travail et vie privée, afin de retrouver la joie de vivre… et d’aller travailler