8 “bonnes” raisons pour ne pas consulter en chiropratique

Très bon article de mon confrère canadien le Dr Charles Leroux

Je vous avoue que je n’aurais pas pensé écrire pour vous énumérer les raisons pour ne pas consulter en chiropratique. J’aurais habituellement plutôt écrit une chronique sur le contraire et ce ne sont pas les arguments qui manquent. La première raison est indiscutable : face à celle-ci, même moi je serais sans mot. Les 7 autres, je les ai déjà toutes entendues et, je l’avoue, elles me font toujours sourire intérieurement…

Raison #1 : Je n’ai pas de colonne vertébrale.

Ce que j’en pense: c’est probablement le seul argument où je n’a rien à dire. Ok. 1-0. Bonne chance dans la vie.

Ma réalité: la meilleure raison pour ne pas consulter un dentiste, c’est de ne plus avoir de dents (et même encore…). La chiropratique, c’est pour tout le monde qui a un système nerveux et une colonne vertébrale. Vous êtes malade, vous êtes en santé, vous avez été opéré, vous êtes jeune ou âgé ? Bienvenue à tous.

Raison #2 : Si ma colonne vertébrale était problématique, je le sentirais, ça se verrait.

Ce que j’en pense: Ce qu’on ne voit pas ne fait pas mal, peut-être. Mais bien franchement, si vous étiez en mesure de voir votre colonne vertébrale comme vous voyez vos dents, vous feriez probablement le saut.

Ma réalité: Je n’attendrai jamais d’avoir des caries avant de me brosser les dents. Faire vérifier sa colonne vertébrale par un chiropraticien afin de permettre un système nerveux libre d’interférence est aussi essentiel que manger, bouger, penser et respirer. Votre qualité de vie sera égale à la qualité de vos habitudes de vie (et ceci inclut l’entretien de votre système nerveux et de votre colonne vertébrale).

Raison #3 : Je prends déjà des médicaments (sous-entendu: mon problème est réglé, je ne cherche pas d’autres solutions).

Ce que j’en pense: Cela sous-entend 2 choses : soit vous aimez vraiment prendre des médicaments soit vous aimez vraiment les effets secondaires. Le problème n’est pas réglé, il est camouflé et ça, c’est bien pire…

Ma réalité: Je veux être bien clair ici : en aucun temps je vous dis que vous devez cesser de prendre votre médication si vous avez une prescription. Cependant, si vous prenez des médicaments, vous devez ABSOLUMENT prendre responsabilité pour votre santé future. Les toxines chimiques comme les médicaments peuvent créer des interférences au système nerveux et des tensions à la colonne vertébrale. La chiropratique est importante, non pas pour remplacer la médication, mais pour améliorer le fonctionnement général du corps. De plus, Au Printemps de la Vie, vous avez accès à une foule de ressources pour découvrir des stratégies efficaces pour manger, bouger et penser, ce qui contribuera au meilleur fonctionnement de votre corps. Et parce que le corps fonctionne mieux, bien des gens arrivent à diminuer ou à arrêter la prise de médicaments et augmentent grandement leur qualité de vie.

Raison #4 : Mon assurance ne paie pas pour cela OU mon assurance ne me rembourse plus, j’ai atteint mon maximum.

Ce que j’en pense: Même si ce n’est pas de mes affaires, je serai bien curieux de savoir si votre assurance vous rembourse votre iPhone, votre abonnement à internet, la télé numérique, le vin, le café, les biscuits, les vêtements et les restaurants ?

Ma réalité: Ma santé fait partie de mes valeurs les plus importantes. Je ne peux pas me permettre d’être malade. Je ne dépense pas de l’argent, du temps et de l’énergie; j’investis dans ma santé pour mon mieux-être et celui de ma famille. Si vous avez une assurance, je vous invite à la voir comme un bonus, mais ma meilleure suggestion, c’est de ne pas laisser une autorité externe dicter de ce qui est bon pour votre santé.

Raison #5 : Mon médecin m’a dit que je ne devrais pas aller voir un chiropraticien.

Ce que j’en pense: !?$/*($*%&!!!?”?(Je me censure ici)

Ma réalité: Si vous entendez cela, demandez à votre médecin pourquoi et ensuite demandez-lui par écrit les références scientifiques qui supportent ses allégations. Fort probablement que vous n’obtiendrez pas grand-chose de tangible de sa part. Malgré cela, je n’ai rien contre la médecine; j’en ai contre les gens mal informés qui tentent de convaincre les autres de ce qui est bon pour eux à travers le filtre de leur désinformation. Mon conseil: recherchez le chiropraticien qui conviendra, comme vous pouvez choisir la personne qui vous coiffe les cheveux ou la personne qui prendra soin de votre voiture. Le meilleur chiropraticien sera celui qui saura vous écouter, répondre à vos questions, vous inspirer et vous soigner par une approche respectueuse qui vous conviendra.

Raison #6 : Je n’ai pas le temps.

Ce que j’en pense: Si vous n’avez pas le temps pour votre santé aujourd’hui, vous allez peut-être devoir prendre le temps d’être malade un jour.

Ma réalité: voir raison #4. C’est une question de priorité. Je peux comprendre parfois certaines circonstances temporaires, mais si le temporaire devient la norme, c’est un peu l’équivalent de foncer tête baissée vers un mur, le savoir, mais continuer en se fermant les yeux et penser que rien ne va arriver. Bonne chance. Il y a 24 heures dans une journée, 1440 minutes. Vous n’en avez pas 15 pour un ajustement chiropratique?

Raison #7: Ce sont mes gènes.

Ce que j’en pense: Belle excuse pour se déresponsabiliser de son style de vie déficient et toxique, mais ça ne fonctionne pas avec moi.

Ma réalité: Vous avez hérité d’un bagage génétique gracieuseté de vos parents et des générations qui vous ont précédé. Mais les gènes s’expriment à partir de déclencheurs. Et le déclencheur par excellence, c’est le style de vie, particulièrement le stress, la toxicité et la déficience. Vous avez le contrôle sur votre santé plus que vous ne le croyez. Je l’ai dit souvent et je le répète : si vous le voulez, vous allez trouver des moyens; sinon, vous allez trouver des excuses.

Raison #8 : Je me sens mieux, je ne suis plus obligé de revenir.

Ce que j’en pense: Si votre objectif est de vous sentir mieux pour ensuite retourner faire les mêmes choses dans le même environnement qui ont causé le problème initial, alors bonne continuation et à très bientôt (parce que oui, on risque de se revoir…)

Ma réalité: La chiropratique ne fonctionnera jamais pour ces gens. Typiquement, ils consultent pour être soulagés, retournent à leur style de vie déficient et stressant et lorsque le bobo revient, ils vont consulter ailleurs, car ils se disent que la chiropratique n’a pas corrigé le problème. Mais il n’est pas là le problème… La santé se construit à chaque jour et la chiropratique fait partie du style de vie optimal.

En conclusion

On peut certainement vivre sans jamais entretenir le bon fonctionnement de notre colonne vertébrale et de notre système nerveux… comme on peut certainement vivre sans se brosser les dents et ne jamais aller chez le dentiste… jusqu’à ce que cette théorie ne tienne plus.

Par contre, contrairement aux dents que nous pouvons remplacer, nous ne pouvons pas faire la même chose avec notre colonne vertébrale! Un gramme de prévention, vaut mieux qu’une tonne de médication, alors à bien y penser, pouvez-vous vraiment vous en passer? Pas moi!

On se voit bientôt alors?